Apr 27 ,2017

Bonbons : fabrication, ingrédients, type de bonbons

Les bonbons affichent autant de couleurs et de saveurs que n’en propose la nature.

Toutefois, si l’émerveillement se lit souvent sur les visages des enfants qui les reçoivent en cadeau, c’est que le travail de fabrication des bonbons est, encore aujourd’hui, précis et délicat.

Les mêmes ingrédients sont souvent à la base des créations en confiserie de tous types ; les bonbons de sucre cuits et les sucettes, les boules de gommes, les caramels, les chewing-gum, les dragées, les fruits confits, les gélifiées, les nougats, les pastilles, les pâtes à mâcher et les pâtes d’amande, les pâtes de fruits, les réglisses, les calissons et la guimauve.

Mais avant d'en arriver là, il est nécessaire de les réunir et d’appliquer des recettes dont seuls les maîtres confiseurs connaissent le véritable secret.

Pour faire naître les bonbons que nous apprécions tous, il faut d'abord de la gélatine, aujourd'hui le plus souvent d'origine porcine et sans lipide ni glucose, mais aussi de l'amidon, de l'agar-agar, une algue tropicale aux propriétés gélifiantes et bien entendu des colorants.

Ceux-ci peuvent être naturels grâce notamment aux fruits et aux plantes ; le citron pour la couleur jaune, le kiwi et les épinards pour le vert, le cassis ou la betterave pour créer des bonbons rouges.

Enfin, la fabrication dépend du type de bonbon que l’on cherche à obtenir.

Plus ou moins liquides, le plus souvent cuites mais parfois non, les pâtes sont coulées dans les moules qui donneront leur forme définitive aux bonbons.

Entre maintient à bonne température et temps de séchage, l’étape suivant est cruciale pour la réussite de la confiserie. Puis l’arôme est ajouté.

Viendront ensuite les temps d’emballage et de dégustation, mais là, on ne vous apprend plus rien !

Dernière modification 27-04-2017
Lu 103 fois

Laisser un commentaire